Archives pour la catégorie Pol-Actualite et Politique.

Moins d’inscription en 2010 dans les universités

Moins d'inscription en 2010 dans les universités dans Pol-Actualite et Politique. inscription_2

L’année 2010 devrait voir une diminution des inscriptions en première année à l’université par rapport à 2009, selon une étude de la Direction de l’évaluation de la prospective et de la performance (Depp). Cette diminution de 2,3 % des effectifs en première année à l’université (hors IUT) ne trouve néanmoins pas son explication dans une désaffection pour ce type d’études. La DEPP indique qu’elle « fait suite à une forte hausse de 6,9 % en 2009″ et qu’elle est « principalement due à la baisse du nombre de bacheliers généraux lors de la session 2010 du baccalauréat (-2,4 %) ».

Les filières devraient être différemment affectées par cette diminution des effectifs en première année. Le Droit et la Santé ne seraient que légèrement affectés (-0,3 % et -0,5 %). La baisse serait de 1,6 % en Sciences Economiques et administration économique et sociale (AES), de 3,5 % en Lettres, Sciences Humaines et Langues et de 3,6 % en Sciences (dont STAPS).

A l’horizon 2019 l’université devrait également voir ses effectifs de nouveaux entrants être inférieurs de 1,5 % par rapport à 2009. En effet, la hausse des bacheliers, liée aux naissances particulièrement nombreuses en 2000 et 2001, ne permettrait pas de compenser la tendance à la baisse depuis 1995 des poursuites d’étude à l’université.

Les prévisions à 10 ans sont en revanche bien meilleures pour les filières STS. Les inscriptions en première année devraient augmenter de 14,4 % par rapport à 2009, en raison de « la forte hausse de bacheliers professionnels et de la hausse tendancielle de leur taux de poursuite ».

Source: Ecoles-Entreprises

(dé)mobilisation générale ! Ou le pari raté de l’UNEF dans les facs

(dé)mobilisation générale ! Ou le pari raté de l’UNEF dans les facs dans Pol-Actualite et Politique. arton199-8e533

« Les étudiants prennent le relais des lycéens ». « Toute la jeunesse est dans la rue ». « Après le CPE, nous allons faire tomber la réforme des retraites »…

Autant de phrases entendues et répétées ces derniers jours, de la bouche des dirigeants de l’UNEF, et qui tombent à l’eau. Le syndicat étudiant de gauche, qui bluffe depuis le début du mouvement, pariait sur l’amplification de la contestation étudiante, et voulait un nouveau CPE. Autant dire que son pari est raté.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes

Après avoir tenté durant trois semaines de mobiliser les étudiants contre la réforme des retraites, les syndicats étudiants de gauche tentaient un dernier baroud d’honneur aujourd’hui, qui devait être une « journée nationale de rassemblement et d’actions coup de poing ».

Mais les chiffres sont là : 10 à Dijon à tenter de bloquer des bus, 10 à Grenoble devant la permanence de l’UMP, moins de 100 devant la mairie de Bordeaux ce midi, moins de 300 à Nantes devant le siège du Medef (dont de nombreux renforts de syndicalistes non étudiants), quelques dizaines devant le siège du Medef à Rouen, moins de 1000 devant le Sénat en début d’après-midi (avec là aussi un renfort non négligeable de syndicalistes non étudiants, de la CGT notamment)…

Les étudiants de Pau ont voté cet après-midi pour la levée du blocage de leur université, par 179 voix contre 138. Même en empêchant une partie des étudiants anti-bloqueurs d’accéder à l’Assemblée Générale, les étudiants grévistes n’ont pas réussi à maintenir leur « majorité ».

Plutôt que de mobilisation des étudiants contre la réforme des retraites, nous faisons face aujourd’hui à une démobilisation générale !

Menaces de mort contre des militants du MET

Face à cette démobilisation, les esprits s’échauffent et les étudiants contestataires reprennent leurs vieilles méthodes : des militants du MET se sont fait menacés de mort en fin de matinée à Nanterre ; des étudiants anti-bloqueurs de Tolbiac ont du se faire raccompagner par la sécurité de la fac à la fin de l’AG en début d’après-midi, afin de ne pas subir les violences des redskins présents qui les menaçaient d’agression.

Ce soir, seuls les sites universitaires de Tolbiac (Paris 1 Panthéon-Sorbonne) du campus 1 de Caen, et dans une moindre mesure Montpellier 3, continuaient à être réellement touchés par des actions de blocage.

Le MET (le mouvement des étudiants) appelle l’UNEF et ses alliés (SUD, FSE, CNT…) à ouvrir leurs yeux et à cesser désormais d’appeler les étudiants à les suivre dans leur mouvement de contestation. Cela leur permettra de ne plus user leurs cordes vocales pour rien et de rattraper les cours qu’ils ont ratés alors que les examens du premier semestre vont approcher.

 Source: MET

Conseils Centraux d’Octobre 2010

Conseils Centraux d'Octobre 2010 dans Pol-Actualite et Politique. M%C3%A9t

Voici le compte rendu de vos élus MET- Poletudiant au Conseil d’Administration et Conseil des Etudiants et de la  Vie Universitaire de l’Université de Perpignan. Les derniers CA et CEVU se sont tenus la première semaine d’octobre.

Les prochains sont programmés fin octobre 2010

 1) Masters MEF – Métiers de l’Enseignement

Le lancement des Masters MEF se sont bien passés sur le campus de Perpignan. Ils sont habilités jusqu’en 2015.  L’Université se félicite de l’engagement politique sans faille pour défendre les Masters MEF en faveur de l’Université de Perpignan Via Domitia.

 2) Rentrée des L1

1 100 primo-entrants cette année pour le campus de Perpignan. Tout les emplois du temps sont désormais accessibles sur l’ENT et les étudiants peuvent coupler une adresse e-mail personnelle avec celle de l’Université.

 3) Carte Multi-Service

Dernière université de France a en bénéficier, il était temps ! Pourtant Perpignan l’a demandé rapidement mais la Région semble avoir tardé à l’adopter. Pour cette première année de mise en service, on pourrait rencontrer quelques difficultés mais cela s’arrangera très vite. Pour la B.U pour les étudiants déjà inscrits en 2009-2010 vous pouvez encore utiliser votre ancienne carte « code-barre ». En cas de perte il faudra payer 6€ pour la remplacer, en sachant que la carte est utilisable pendant 3 ans.

 4) Rénovation des amphis 2B – 2H

Début des travaux mi-octobre. Les cours seront placés dans les préfabriqués.

5) Médécine Préventive

Un poste de médecin supplémentaire a été attribué à notre université.

6) Tarif de remplacement de la CMS

Il est adopté un tarif de 6 €. Cela coûte 1 200 000 € pour quatre ans à l’Université de mettre en place ce genre de carte. Vote à l’unanimité.

7) Création d’un département Education et Formation

Il s’agit d’un nouveau département qui accueillera les formations MEF au sein du LSH.

8) Campus lycéen le 30 novembre 2010

Comme chaque année, l’UPVD organise une journée porte ouverte pour accueillir les lycées. Ce sera le 30 novembre 2010 et aucun cours n’aura lieu ce jour là.

9)Mise en place d’un DU CLES 2

Il s’agit de cours de langue à destination des étudiants de MEF. L’obtention du CLES 2 est indispensable pour les étudiants MEF spécialisé pour une langue vivante.

10) Cas des effectifs administratifs pour l’UPVD

Nous avons fait remarquer que des composantes supportent des variations d’étudiants en nombre conséquent, cela nécessiterait un rééquilibrage en nombre de personnels administratifs. Une réflexion devrait s’ouvrir.

11) FSDIE

Le CA a approuvé les projets présentés par la DIVEC, il est rappelé que les projets sont de qualité tout en restant vigilant sur l’apolitisme des projets présentés et le suivi des recommandations de l’Université.

12) Emplois étudiants

La composante LSH attire l’attention des élus sur le bienfait des contrats étudiants au niveau statutaire mais soulève les problèmes liés à ces types de contrat. En effet les coûts sont plus importants pour la composante qu’avec des bourses d’études. Nous avons proposé la suppression des « bibliothèques de composante » pour bénéficier de synergie avec la bibliothèque centrale.

Ce compte rendu n’est pas officiel, il s’agit des prises de notes de vos élus Mét-POLETUDIANT. Certains points ne sont pas abordés car il serait trop long à tous les évoquer. Nous n’avons traité que ceux ayant une influence pour les étudiants. Chaque CA / CEVU dure entre 5 et 6h, ce qui explique que nous ne pouvons pas tout résumer.

Pour plus d’informations rapprochez vous de vos élus

Le MET fait sa conférence de presse de rentrée

Le MET fait sa conférence de presse de rentrée dans Pol-Actualite et Politique. logo_184

Le MET (le mouvement des étudiants) a tenu sa conférence de presse de rentrée, ce matin, dans un café proche de la Sorbonne à Paris. Cette conférence de rentrée était une première puisque le MET a été créé en janvier 2010, réunissant 25 associations étudiantes.

Après avoir fait une rapide introduction sur la nécessité que les réformes de l’Enseignement supérieur se poursuivent, afin d’améliorer la réussite des étudiants, Rémi MARTIAL, Président du MET, a présenté les points positifs et les points négatifs de la rentrée universitaire 2010.

Carton Rouge à Jean-Paul Huchon, l’UNEF et l’université de la Réunion

Les points positifs à retenir pour cette rentrée : l’accroissement de l’innovation en termes de logements étudiants, le maintien du cumul APL/demi-part fiscale, des moyens en hausse pour l’Enseignement supérieur, le projet de l’Université de Lorraine, le développement des fondations universitaires, des BU (bibliothèques universitaires) qui ouvrent plus longtemps, l’obligation faite aux universités de proposer le fractionnement de leurs frais d’inscription, et de bonnes initiatives en terme d’insertion professionnelle.

Les points négatifs concernent le peu d’implication des universités et des collectivités territoriales pour le logement étudiant, les indicateurs pifométriques des coûts de la rentrée étudiante de l’UNEF et de la FAGE, l’interdiction des stages hors-cursus qui pénalise de nombreux étudiants, des jobs étudiants trop peu nombreux et toujours réservés aux étudiants boursiers, et les efforts qui restent à faire par une partie des universités pour l’insertion professionnelle des étudiants.

Le MET adresse spécialement un carton rouge à Jean-Paul Huchon, à l’UNEF et à l’université de la Réunion qui par leurs actions en cette rentrée n’ont pas été au service de la réussite des étudiants.

La nouvelle campagne du MET : pour les jobs et prêts étudiants

La conférence de presse a été l’occasion de présenter la nouvelle campagne du MET. A l’aide de pétitions et d’affiches, le MET va diffuser dans toute la France une campagne massive durant tout le mois d’octobre demandant la création massive de jobs étudiants et la création d’un véritable système de prêts étudiants.

La réforme des retraites : une nécessité, face à l’irresponsabilité des manifestants

Enfin, l’actualité sur les retraites nécessitait de donner la position du MET sur ce dossier. Selon le MET, face aux déficits accrus et à l’évolution démographique, la réforme des retraites est plus que jamais nécessaire. Les jeunes qui contestent la réforme se tirent littéralement une balle dans le pied.

Les tentatives de mouvements dans les facs accouchent pour le moment d’une souris. Alors que des AG étaient annoncées dans toutes les universités, le MET a recensé moins de 10 AG la semaine dernière. Certaines, à Orléans et Metz, ont même du être annulées, faute de participants. Ces AG sont surtout le reflet d’une opposition politique stérile, et le MET sera vigilant à ce qu’elles ne dégénèrent pas en blocages de facs.

L’ex-président de l’université de Toulon écroué

 L'ex-président de l'université de Toulon écroué dans Pol-Actualite et Politique. ofrtp-france-allemagne-justice-20091020_large

L’ancien président de l’université de Toulon (Var), Laroussi Oueslati, a été mis en examen pour « corruption passive » et écroué dans le cadre d’un trafic supposé de diplômes au bénéfice d’étudiants chinois, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.
Une information judiciaire a été ouverte en avril 2009 à la suite de dénonciations d’irrégularités supposées dans les procédures d’admission d’étudiants chinois, notamment en licences et masters délivrés par l’Institut d’Administration des Entreprises (IAE).

Pendant l’été 2009, deux missions de l’Inspection générale de l’éducation nationale de l’administration et de la recherche (Igaenr) avaient souligné de graves dysfonctionnements au sein de l’université de Toulon.

Laroussi Oueslati avait été directement mis en cause par les conclusions de l’enquête administrative commandée par la ministre de l’enseignement supérieur Valérie Pécresse.

Il avait été suspendu de ses fonctions pour six mois, le 19 octobre 2009, pour « avoir entravé l’enquête administrative ».

Après avoir démissionné de ses fonctions de président en novembre 2009, il a été révoqué le 21 mai dernier de la fonction publique par la section disciplinaire de l’université Paris-IV avec une interdiction à vie d’exercer toute fonction d’enseignement supérieur et de recherche.

Source: Reuters

12345...167

contrer la droite |
mauritanie20 |
Vers la 6eme république ! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Vivre la République du Progrès
| l'avenir vue par un militan...
| LCR Section Calaisienne