L’IUFM découvre les masters et prône l’inégalité des chances

L'IUFM découvre les masters et prône l'inégalité des chances dans Pol-Actualite et Politique. l_enseignant-ecole-elevesPour celles et ceux qui rêvent d’épouser la carrière d’enseignant, il vous faut désormais suivre un parcours de niveau master appelé MEF.
Ce parcours vous est proposé par l’Université de Perpignan et par l’IUFM de Montpellier 2 – antenne de Perpignan. Or entre les deux structures les chances de réussite ne sont les mêmes selon votre lieu d’enseignement.
En effet, l’Université de Perpignan est rodée pour les parcours du niveau Master, pour l’IUFM le dispositif d’enseignement Master est  une véritable nouveauté, et cette réforme bouleverse les méthodes de travail. Le suivi des stages, les conventions non reçues par les MAT (Maîtres d’accueil temporaire) ou les Maîtres Formateurs, la gestion des stages demande un suivi régulier et un savoir faire. Or pour se procurer une convention de stage à l’IUFM c’est la croix et la bannière. La communication entre les écoles accueillantes et l’IUFM laisse à désirer, mettant parfois l’étudiant en mauvaise position. L’UPVD a depuis des années mis en place un modèle type de convention téléchargeable directement sur le site.
La réforme LMD  a permis d’instituer un système d’évaluation qui comporte deux modalités : un régime fondé exclusivement sur le contrôle continu (cas des TP) et un régime mixte joignant le contrôle continu et les contrôles terminaux de fin de semestre. Le régime mixte d’évaluation applique les taux suivants: 70% aux examens terminaux et 30% au contrôle continu (devoirs surveillés, exercices, tests oraux, exposés…).
A la  fin de chaque semestre, l’étudiant est soumis à des examens  comportant des épreuves relatives aux unités qui n’auront pas été soumises au régime exclusif du contrôle continu.
Le système d’évaluation basé exclusivement sur le contrôle continu prévoit pour chaque unité d’enseignement, de deux à trois devoirs surveillés, par semestre en fonction des domaines de formation. (mais où est le contrôle continu à l’IUFM ? un examen final par matière valide ou non le semestre !) .Ces examens ont lieu en deux sessions : une session principale à la fin de chaque semestre et une session de rattrapage ouverte aux étudiants qui n’ont pas été admis dans la session principale. Or l’IUFM ne prévoit aucune session de rattrapage pour les examens terminaux. Ni de compensation entre les semestres, prônant le contrôle continu qui est quasi inexistant. Si vous êtes étudiant à l’IUFM vous n’avez pas le droit de rebondir ! C’est un seul coup après c’est fini. Alors même qu’à l’UPVD vous pouvez passer des sessions de rattrapage et avoir une compensation entre semestres.
L’inégalité des chances à Perpignan n’est qu’à une dizaine de mètres, entre l’UM2 et l’UPVD !

 


3 commentaires

  1. El pepito dit :

    Auriez-vous des contacts à l’IUFM pour expliciter vos propos ?

    Ce blog ne peut prôner une certaine objectivité du fait que Polétudiant fait parti intégrante du conseil d’adminstration de l’UPVD.

  2. Nino Ferrer dit :

    Z’avez pas vu Mirza ?

  3. Pere Tres dit :

    Vous semblez confondre Master MEF (ciblé CRPE) et parcours MEF des Masters disciplinaires (ciblés Capes)
    L’IUFM Perpignan n’assure que la préparation au Master MEF débouchant sur le CRPE
    Quid des taux de réussite au concours ?
    A quoi bon obtenir le Master dans une pochette surprise pour se faire ensuite planter au concours….

Répondre

contrer la droite |
mauritanie20 |
Vers la 6eme république ! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Vivre la République du Progrès
| l'avenir vue par un militan...
| LCR Section Calaisienne