Archive pour 15 janvier, 2010

La réponse de la Chine.

Selon le consul général chinois à Marseille, Song Binglin, cet étudiant, qui s’appelle Ye Qing, est né en 1983 et originaire de la province chinoise du Liaoning. Il est étudiant de deuxième année de la faculté de sociologie de l’Université de Perpignan.

De son côté, l’Ambassade de Chine en France a exprimé sa stupéfaction, quand elle a été informée de cette affaire. Son envoyé spécial s’est rendu à l’école et a exprimé sa profonde sympathie à la famille de la victime et aux trois blessés. Il a dit que la partie chinoise est convaincue que la partie française tirera au clair cette affaire et prendra les dispositions adéquates.

A l’heure actuelle, l’Université de Perpignan compte, parmi ses 10 000 étudiants, 3 000 étudiants étrangers dont 800 sont provenus de la Chine.

L’Université a dit que cette affaire n’affectera pas l’examen d’entrée des étudiants chinois et l’accomplissement de leurs formalités de logement.

Cette affaire a de nouveau attiré une attention générale sur le problème pyschicologue des étudiants chinois.

Selon Dai Tianhua du service de l’éducation de l’Ambassade de Chine en France, ces dernières années, le nombre des étudiants chinois en France a augmenté rapidement et le taux de maladie mentale chez ces étudiants s’est accru également. Les mauvaises notes de leurs etudes et les difficultés économiques font toutes peser une lourde pression sur eux.

L’Ambassade a ouvert une messagerie électronique sur le site d’Internet de l’Association des étudiants chinois en France pour faciliter les échanges entre les étudiants. L’année dernière, l’Ambassade a organisé à Paris plusieurs conférences sur la santé psychologique à l’intention des étudiants chinois. « Cette année, nous travaillerons davantage dans ce sens », a promis M.Dai.
source french.peopledaily

1500 personnes pour une marche silencieuse

1500 personnes pour une marche silencieuse dans Pol-UPVD

Les étudiants de l’université avaient lancé cet appel jeudi matin lors d’une assemblée générale.
Plus de 1.500 personnes ont effectué une marche silencieuse ce vendredi matin à Perpignan en hommage à la secrétaire de l’université, poignardée à mort mercredi par un étudiant pris d’une crise de folie.
 Plus de 1.500 personnes, selon la police et les organisateurs, se sont rassemblées vers dix heures devant le bâtiment de sociologie où travaillait Sylvie Brazès, 49 ans, et où elle a été tuée mercredi matin.
Les participants ont déployé une banderole où était inscrit « Hommage à Sylvie, deuil et solidarité », et le cortège s’est rendu dans le plus grand silence jusqu’au centre ville où ils’est dispersé peu avant midi.

Derrière les proches de la victime et le personnel du département de sociologie, étudiants et enseignants ont défilé dans la tristesse et la dignité, avec le président de l’université Jean Benkhelil. Après une minute de silence, un étudiant a remercié les participants de leur présence au nom de la famille de la victime, avant la dispersion.  »Je suis touché que la communauté universitaire ait répondu présente, on ne peut pas faire mieux, nous sommes encore tous choqués », a déclaré Jean Benkhelil en marge du cortège. L’étudiant meurtrier, qui a également blessé trois autres personnes qui tentaient de s’interposer, a été interné, un médecin psychiatre ayant constaté une « abolition de son discernement » qui le rend irresponsable pénalement. Une information judiciaire a toutefois été ouverte jeudi soir pour « assassinat et tentative d’assassinat » afin de poursuivre les investigations, a-t-on appris de source judiciaire.L’étudiant chinois fera l’objet d’une nouvelle expertise psychiatrique.Source: L’indépendant

contrer la droite |
mauritanie20 |
Vers la 6eme république ! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Vivre la République du Progrès
| l'avenir vue par un militan...
| LCR Section Calaisienne