Poletudiant fête l’Europe !

européennespoletudiant

  Le taux d’abstention impose quelques déceptions qui finalement ne font que nous motiver pour les élections futures dans le but d’améliorer l’information sur l’importance de l’Union Européenne. Pourtant un important travail a été réalisé par l’UMP et Poletudiant félicite notre mouvement, le seul qui a apporté des réponses claires et une motivation suffisante aux attentes des européens. Parce que l’Europe n’est pas seulement un parti politique, n’est pas une région ni une défense régionale, l’Europe est surtout une entité solidaire et unitaire d’une cohésion grande de 494 296 878 habitants au sein de ses 27 pays-membres. 

  Au final c’est une grande victoire contre la gauche qui nous entraine dans la crise, contre la gauche incapable de proposer une stratégie alternative crédible face à la crise à l’occasion des élections européennes. Le PPE remporte ainsi selon les dernières estimations entre 263 et 273 sièges au Parlement Européen contre 155 à 165 sièges pour le Parti Socialiste. Mais quant à la France c’est surtout une grande victoire pour l’UMP qui prend la tête de la répartition des sièges avec une estimation à 29 sièges contre 16 pour le Parti Socialiste! Une victoire logique au vu du réel projet proposé basé sur des solutions concrètes, positives comme le démontre par exemple le projet d’Alain Lamassoure, député sur la zone SUD-OUEST. Pour lui, « L’Europe ne peut pas nous protéger tant qu’elle ne sera pas dotée d’une vraie banque centrale actuellement avec l’article 104 du traité de Maastricht, nous français nous ne pouvons plus bénéficier d ‘emprunts a taux nuls , notre endettement est trop lourd a cause de cette loi, et en plus nous n’avons plus la marge de manœuvre monétaire de la dévaluation comme vous le savez la gestion de M. Trichet a été catastrophique pour l’économie de la zone euro et la même politique continue car la BCE n’a pas les moyens de défendre l’euro contre la poussée des marchés cordialement Chazard C. » Poletudiant se réjuit donc de la réussite des 30 propositions avancées par l’UMP et remercie tous les acteurs de cette campagne qui ont participé à cette élection au sein de notre département comme au niveau national!

  Rendez vous demain pour les résultats plus précis quant à la région Sud-Ouest.

xavier bertrand

 


Un commentaire

  1. Simone dit :

    « Dans une dictature, il faut 90 % des voix. Dans une démocratie 10 % suffisent ». Les dernières élections européennes, viennent de s’achever. Vingt-sept pays ont participé à ce petit jeu électoral. Le nombre d’électeurs inscrits dans ces 27 pays est de 375 millions, celui des européens de plus de 18 ans de 410 millions. Une majorité écrasante a choisi de s’abstenir : 213,4 millions des électeurs ne se sont pas rendus aux urnes, soit 59,35%. Il y a donc eu au premier (et seul tour) une majorité absolue et écrasante d’abstentionnistes. Les votants n’ont été que 161,6 millions. Encore, faut-il prendre en compte que ce chiffre est artificiellement gonflé car, dans certain pays comme la Belgique, le vote est obligatoire : il n’y a
    même pas la liberté « démocratique » minimale, celle de s’abstenir. Malgré cela, dans les pays à obligation de vote, le taux d’abstentionniste a été loin d’être nul (10 % des Belges ont violé la loi en cette circonstance pour avoir le plaisir de s’abstenir). A tous ces chiffres sur l’abstention il faut ajouter les 40 millions de personnes qui ont tout simplement choisi de ne pas être inscrites sur les listes électorales.

    En France, dimanche 7 juin, sur 44,3 millions d’électeurs inscrits, 26,3
    millions se sont abstenus. Ceux qui sont aller voter sont une minorité
    (17,2 millions) et, encore, parmi eux, 781 480 y sont allés purement pour
    la forme en votant blanc ou nul (soit 1,76 %). Tout cela, soit dit en
    passant, réduit singulièrement le score réellement exprimé de tous ceux
    qui pavoisaient le soir de ce dimanche d’élection. Il suffit de rapporter
    les « scores » à l’ensemble de la population française de plus de 18 ans.
    Les chiffres parlent alors d’eux-mêmes : l’UMP ne recueille les votes que
    9,7% des « citoyens », le PS de 5,76 %, Europe Écologie n’en reçoit que 5,69
    %, le
    FN et le Front de gauche dépassent à peine 2 % (respectivement 2,2
    et 2.1 %). Même si on ne rapporte ces taux qu’aux inscrits, les résultats
    restent plus que modestes : UMP : 10,8 %, PS : 6,41 %, Europe Écologie :
    6,33 %, MoDem : 3,29 %, FN : 2,47 %, Front de Gauche : 2,35 %, NPA : 1,9
    %.
    Le paradoxe électoral, c’est que, dans les républiques dites bananières,
    les dictateurs sont « élus » par des 90 % des électeurs, dans les
    « démocraties à la française », les dirigeants peuvent très bien ne l’être
    que par 10% de la population en âge de voter ; mais dans les deux cas, les
    heureux élus n’en font qu’à leur tête et se considèrent légitimes !

Répondre

contrer la droite |
mauritanie20 |
Vers la 6eme république ! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Vivre la République du Progrès
| l'avenir vue par un militan...
| LCR Section Calaisienne