Archive pour mai, 2008

Opération Plan Campus: V.Pécresse rassure les recalés

Opération Plan Campus: V.Pécresse rassure les recalés dans Pol-Actualite et Politique. Groupe_12_juillet_2005-9-retaillee

Au lendemain de l’annonce des villes retenues pour rénover leur patrimoine grâce aux sommes issues de la vente d’une partie du capital d’EDF, la ministre de l’Enseignement supérieur a annoncé une mission d’audit sur l’immobilier parisien.

Valérie Pécresse n’aura attendu que quelques heures – une nuit – avant de s’appliquer à cajoler… les recalées. Tard mercredi soir, elle avait annoncé par un simple communiqué la liste des six premières villes lauréates de l’« Opération Campus » : Bordeaux, Toulouse, Grenoble, Lyon, Montpellier et Strasbourg. Soit 19 universités au total, rassemblant 340.000 étudiants et qui pourront se partager les sommes issues du placement des 5 milliards d’euros tirés de la vente des actions d’EDF pour rénover leur patrimoine. Soucieuse de couper l’herbe sous le pied aux critiques, la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche est monté au créneau dès hier matin, sur France 2 puis lors d’une conférence de presse, pour tenter de rassurer les universités non sélectionnées : « Elles ne sont pas laissées seules », a-t-elle promis, alors que l’Unef et la Fage, les deux premiers syndicats étudiants, se sont inquiétées, de manière très mesurée, pour les projets « laissés-pour-compte ».

Tout en rappelant qu’il restait encore 4 sites à choisir, pour lesquels l’appel à projets s’achèvera le 7 juin, Valérie Pécresse a distribué les lots de consolation. Elle a d’abord distingué 7 projets qui, bien que non retenus, sont « à très fort potentiel ». Une manière de souligner que Aix-Marseille, Lille, Nancy-Metz, Paris-Centre, Créteil-Marne-la-Vallée, Aubervilliers et Saclay sont en pôle position pour les prochains choix, même si cela « ne présage en rien » la décision finale.

Elle a aussi décerné une « mention spéciale du jury » à 5 pôles universitaires (Cergy, Dijon, Le Havre, Rennes et Valenciennes) dont les dossiers ne répondaient pas aux critères, mais qui bénéficieront d’un « accompagnement particulier » du ministère pour aider à la réalisation de leur projet. Ce faisant, Valérie Pécresse a voulu montrer que ni les villes moyennes ni la région francilienne n’avaient été oubliées, et qu’elles sont encore moins victimes de discrimination. Paris n’en est pas moins à ses yeux « un cas à part », compte tenu de l’« éclatement » de ses sites immobiliers et du « croisement » des propositions sur la vie étudiante. « La réflexion doit être menée à l’échelle de l’agglomération et non de chaque université », a-t-elle expliqué, annonçant une mission d’audit sur l’immobilier parisien.

Quoi qu’il en soit, Valérie Pécresse, « pas insensible à la qualité de certains projets », s’est engagée à prendre en compte, dès 2009, les notes d’intention des dossiers non retenus dans le choix des priorités des crédits de mise en sécurité et des contrats de plan Etat-région. « Toutes les situations de vétusté les plus graves seront traitées », a-t-elle promis. Et d’indiquer, comme pour mieux justifier le choix fait mercredi par le comité d’évaluation, que « les deux tiers des 18 situations immobilières les plus préoccupantes » figurent déjà dans les 6 sites retenus. Le lancement opérationnel de l’« Opération Campus » est attendu au début de l’année prochaine. Saluant l’opération, l’UMP a demandé au gouvernement de « mettre à l’étude » la prise en charge partielle des équipements et abonnements Internet des étudiants boursiers.

Compte Rendu du débat avec Jean Louis Caccomo

Compte Rendu du débat avec Jean Louis Caccomo dans Pol-Actualite et Politique. intro

C’était un débat animé, autour du théme « Liquider Mai 68?, conséquences économiques des accords du Grenelle ». Avec Jean Louis Caccomo, co-auteur du livre « Liquider Mai 68? » et Maitre de Conférence en Economie à l’Université de Perpignan.

reponse dans Pol-Actualite et Politique.

Devant un groupe d’auditeurs venu débattre, Jean Louis Caccomo a su lancer le débat par un jeu de questions réponses entre lui et la salle, certains débattant meme entre eux. Ce fut un débat animé mais apprécié par toute l’assistance.

Merci à Jean Louis Caccomo d’avoir accepté notre invitation.

Ce débat s’inscrivant parfaitement à notre participation à l’opération « 40 ans plus tard, la jeunesse qui bouge a changé de camp ». Opération lancé par l’UMP Grandes Ecoles et son énergique Président Benjamin Lancar.

groupe2 groupe1

Retrouvez en vidéo, l’interview de Jean Louis Caccomo juste aprés le débat:

Image de prévisualisation YouTube
 

Plan Campus: les 6 premiers projets retenus

Plan Campus: les 6 premiers projets retenus dans Pol-Actualite et Politique. img_1188978564274

Six projets, concernant 19 universités, ont été retenus mercredi soir par la ministre de l’Enseignement, Valérie Pécresse, qui leur affectera des fonds afin qu’elles rénovent leur immobilier et accroissent leur visibilité internationale, a affirmé le ministère dans un communiqué.

« Ces projets impliqueront 19 universités, 17 écoles et tous les principaux organismes de recherche. Ils sont répartis dans 5 régions et concerneront 340.000 étudiants et 13.000 chercheurs », a ajouté le ministère.

Ces projets sont: « celui porté par le Pôle de recherche et d’enseignement supérieur (Pres) Université de Bordeaux sur le site de Talence-Pessac-Gradignan » et le projet +Grenoble, université de l’innovation+ (universités Joseph Fourier, Pierre Mendès-France, Stendhal, et INPG).

Figurent aussi le projet +Lyon cité Campus+ porté par le Pres de Lyon, uniquement pour les campus Charles Mérieux et La Doua », ainsi que le projet « des universités de Montpellier I, II, III ».

Autres projets lauréats: celui de l’ »université de Strasbourg I, II, III (dont la fusion est prévue au 1er janvier 2009), uniquement pour le campus +Historique-Esplanade+ » et enfin le « projet porté par le Pres de Toulouse uniquement pour les sites Rangueil et Toulouse-centre ».

Ces six projets ont été proposés à Mme Pécresse par un comité d’évaluation, composé de huit personnalités indépendantes, à l’issue d’une réunion toute la journée mercredi.

Ce comité avait à choisir entre 46 projets déposés le 30 avril par 70 universités dans le cadre de l’appel à projets du plan « Campus ».

Ce plan, annoncé par Nicolas Sarkozy, vise à « rénover et redynamiser les campus existants » et leur donner « une visibilité internationale » grâce à « un investissement massif » de 5 milliards d’euros, provenant pour partie de la vente, réalisée début décembre 2007, d’actions EDF de l’Etat (pour 3,7 mds d’EUR).

Au total, dix projets (au maximum) seront retenus. Les quatre derniers seront connus d’ici juillet.

Jean Rigual revient sur les journées TAF et l’emploi dans le département

 Jean Rigual revient sur les journées TAF et l'emploi dans le département dans Pol-Actualite et Politique. RIGUAL

Jean Rigual est le conseiller général UMP sur le canton de Perpignan IV, réélu en Mars 2008.

Dans  » Le Petit Journal » il a fait part de ses propositions et critiques au sujet de l’emploi dans les PO.

Il est revenu sur les journées TAF (Travail Avenir Formation) en soulignant qu’il s’agissait d’une trés bonne initiative de la région mais en déplorant que celle ci n’est pas associée l’ensemble des acteurs de l’emploi, tout en omettant de souligner l’effort financier apporté par l’Etat ce que le Préfet a souligné lors de son allocution publique. 

Sur l’emploi il souhaiterait mettre en place une revue spécialisée sur l’emploi à l’instar de ces magazines immobilliers gratuits que l’on trouve en libre service. Ce magazine pourrait etre financé par la publicité.

Il faudrait faire de l’emploi,la premiére cause d’action locale rassemblant toutes les personnalités politiques que comptent les P-O, il faut une mutation de notre économie en poursuivant la modernisation, la reconnaissance et la promotion de sa viticulture et de son agriculture. En valorisant son potentiel touristique, pourquoi pas autour d’une labellisation « Santé Durable » comme proposé dans le programme cantonal. En s’appuyant sur des atouts scientifiques autour de notre université, d’écoles d’ingénieurs et de recherche dans les technologies de pointe afin de favoriser l’émergence de nouvelles PME PMI

Autant de  domaines dans lesquels nous sommes prets à agir de concert aux cotés de la majorité départemental, pour peu que le Président Bourquin soit d’avis à relever ce défi. 

Les professeurs pourraient etre recrutés à Bac +5

Les professeurs pourraient etre recrutés à Bac +5 dans Pol-Actualite et Politique. 0620Chin_Ecole2-064b

Le gouvernement prépare une réforme de la formation des professeurs. Actuellement, après un bac + 3 (minimum), les futurs enseignants préparent le concours pendant un an à l’IUFM. S’ils l’obtiennent, ils restent à l’IUFM une année de plus en qualité de stagiaire rémunéré. Dans le projet que Nicolas Sarkozy à demandé à Xavier Darcos d’élaborer, les professeurs seraient recrutés à bac + 5. Et, après le concours, ils iraient directement enseigner, sous le compagnonnage d’enseignants expérimentés. Avantage: les jeunes profs seraient payés plus cher, d’entrée. Mais la deuxième année en IUFM disparaîtrait. Le syndicat SNUipp-FSU a demandé « de toute urgence l’ouverture d’une discussion ». La réforme, selon le Monde et l’AFP, s’appliquerait à la rentrée 2010.

12345...10

contrer la droite |
mauritanie20 |
Vers la 6eme république ! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Vivre la République du Progrès
| l'avenir vue par un militan...
| LCR Section Calaisienne