Archive pour 18 mars, 2008

L’UNEF fraude pour les élections universitaires à Perpignan

L'UNEF fraude pour les élections universitaires à Perpignan dans Pol-Actualite et Politique. 2066757_5101a7ee8a_m

Alors qu’à Perpignan la gauche tente un putsch en utilisant un incident dans 1 bureau de vote sur 66 que compte la ville de Perpignan.( on a déjà exprimé notre point de vue sur cet incident). On constate que chez les mouvements universitaires de gauche on s’est inspiré bien avant le 16 Mars 2008 de méthode peu scrupuleuses pour berner les étudiants.

Le VP étudiant Alexandre HERISSON a envoyé par mail le 12 Mars 2008 un petit explicatif des méthodes de recrutement de l’UNEF pour constituer ces listes au CEVU et C.A. A quand une manifestation contre ces méthodes devant le batiment A mené par la candidate PS déchu?

On vous laisse découvrir cette lettre dans son intégralité…

« Communication du Vice-président Etudiants

En cette période de collecte de candidatures individuelles en vue de présenter des listes pour les élections des conseils centraux du 27 mars 2008, des étudiants de l’université ont été abusés par des personnes peu scrupuleuses. Ainsi, Jérémy Giono qui n’est pas étudiant à l’université de Perpignan, proche de l’UNEF, a contacté des étudiants de l’UPVD afin de leur faire signer des déclarations de candidatures en argumentant que je l’avais mandaté pour le faire.

J’avertis les membres de la communauté universitaire que je ne connais pas M. Giono et que je ne lai pas mandaté pour agir en mon nom. Les étudiants victimes de cette imposture ont tous demandé à M. Giono de leur rendre leur déclaration de candidature individuelle afin de quitter une liste à laquelle ils n’adhèrent pas.

J’ajoute que je n’apporte en aucune manière mon soutien à la liste pour laquelle M. Giono collabore. Mon seul soutien ira pour la liste apolitique à laquelle je participerai. Ces méthodes malhonnêtes discréditent la démocratie étudiante et n’incitent pas les étudiants à s’investir d’avantage dans la vie citoyenne de l’université. Cependant, je vous encourage à voter massivement lors du scrutin du 27 mars afin que la voix des étudiants soit relayée de manière efficace par les nouveaux conseillers élus.

Cordialement,

Alexandre HERISSON
VP Etudiants »

L’UNI souhaite que la rapport Anciaux II ne soit pas définitif

L'UNI souhaite que la rapport Anciaux II ne soit pas définitif dans Pol-Actualite et Politique. http_www_uni_asso_fr_apercu_site

Olivier Vial, président de l’Uni affirme sa déception et aimerait la rédaction d’un rapport Anciaux III : »La question du logement étudiant est plus vaste que la simple question du logement social. On ne veut pas se contenter de répondre à la question : comment loger 10 % des étudiants ? Il faut se poser la question du logement étudiant pour tous les étudiants, comment diversifier l’offre et ne pas simplement répondre à la question du logement social étudiant. »

L’Uni rejette l’idée de désigner un acteur unique dans la gestion du logement étudiant et souhaite une diversification des acteurs. « Il faut mobiliser à la fois les bailleurs privés et les universités. La loi LRU donne plus de moyens et de responsabilités aux universités et il serait dommage qu’elles se désintéressent aux questions du logement. La ministre de l’Economie a proposé d’étendre les partenariats entre public et privé à l’enseignement supérieur, ce qui est un outil formidable pour permettre à d’autres opérateurs de se saisir de la question du logement et donc de trouver des solutions. L’Uni insiste sur le fait de privilégier la diversité des acteurs du logement en évoquant les Pays-Bas qui ont su créer un millier de logements à bas prix et beaucoup plus grands, et est contre la logique du prêt à loger dans un 9 m2 qui n’est pas en phase avec la réalité.

« Il faut mobiliser les universités, mais aussi les municipalités pour les inciter à introduire le logement étudiant dans le fameux quota des 20 % de logements sociaux, histoire d’avoir une initiative forte pour qu’elles puissent créer du logement. Il faut donc essayer vraiment de diversifier l’offre. »

L’Uni est hostile au transfert de l’aide au logement vers le ministère de l’Enseignement supérieur car l’objectif n’est pas de créer un opérateur unique de peur que ces aides ne soient pas déployées pour d’autres questions que celle du logement.

contrer la droite |
mauritanie20 |
Vers la 6eme république ! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Vivre la République du Progrès
| l'avenir vue par un militan...
| LCR Section Calaisienne