Archive pour 6 mars, 2008

Un vote à l’Université ou la haine de la démocratie?

Un vote à l'Université ou la haine de la démocratie? dans Pol-Actualite et Politique. vote.1177177035

« Dans mon université, à la faculté des lettres de Rouen, on a voté la semaine dernière pour ou contre l’application de la LRU, la loi sur la réforme des universités, la fameuse loi Pécresse.
A bulletins secrets.
Pour de vrai.
Comme à la mairie.

Résultats sans surprise : 131 enseignants de Lettres et sciences humaines sur 202 sont allés voter, 43 sur 54 agents de l’administration.
Avec une participation très encourageante de 68%.
Le non l’a emporté à 90% (155 sur 174).
Cela m’a fait penser à mon séjour en Albanie en 1980, au paradis du socialisme, sous Pappy Enver Hodja débonnaire mais sanguinaire, quand sur plus de 1,5 millions de votants un seul avait osé dire non à je ne sais quoi.
J’avais demandé alors à mes interlocuteurs si, angoissé par l’ampleur de sa dissidence, il s’était dénoncé lui-même avant qu’on le suicide.

C’est vrai qu’à la faculté des Lettres de Rouen, les courageux partisans de la loi n’ont été que 7 sur 174 soit 4%. Moi-même, j’ai été assez, comment dire, lâche, paresseux, mauvais citoyen, anti-démocrate, pour ne pas aller voter…
Soyons sérieux. Je n’y suis pas allé car il est inacceptable que des citoyens d’une démocratie soient appelés à voter à nouveau sur une loi démocratiquement votée, surtout s’agissant de professeurs d’université et de fonctionnaires, dont j’ai encore la faiblesse de penser qu’ils devraient avoir une certaine éthique et un certain éclairement.
Comme l’a fait judicieusement remarquer une de mes collègues originaire d’une région fort peu démocratique : pourquoi ne vote-t-on pas dans cette faculté sur l’IVG ou la peine de mort, par exemple pour interdire la première et rétablir la seconde?

N’écoutant que mon courage, j’ai eu le malheur de faire connaître à mes collègues ma réprobation.
Les réponses ont été édifiantes.
L’une m’explique qu’on ne votait pas sur l’application mais sur les conditions d’application (la question était pourtant «Etes-vous favorable à l’application de la LRU?»).
Un autre m’insulte grossièrement à son habitude en me disant qu’avec ma conception du civisme j’aurais appliqué le statut des Juifs de Vichy. Le pauvre ignore que le régime de Vichy ne fut pas constitutionnel et que le statut des juifs d’octobre 1940 ne fut pas une loi.

Bref, je dois constater que dans un lieu qui devrait donner l’exemple en matière de civisme et de démocratie, on se sert de la démocratie pour la ridiculiser et la déconsidérer.
En conséquence de quoi et en vertu des mêmes principes, soudain pris d’un zèle de prosélyte, je réclame ici-même solennellement un vote d’initiative populaire sur le rétablissement de la peine de mort (en hommage à Le Pen), un autre sur la suppression des radars et des contrôles d’alcoolémie (en hommage à la Fédération des Cafetiers de Progrès), un autre sur la suppression du wagon de queue dans le métro (en hommage à Pierre Dac), etc., etc. Rajoutez ce que vous voulez, les sujets ne doivent pas manquer.
La démocratie, c’est trop bien. »

Par Yves Michaud , Philosophe

L’article sur son site:

http://traverses.blogs.liberation.fr/yves_michaud/2008/03/la-haine-de-la.html

Son site:

http://traverses.blogs.liberation.fr/yves_michaud/

contrer la droite |
mauritanie20 |
Vers la 6eme république ! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Vivre la République du Progrès
| l'avenir vue par un militan...
| LCR Section Calaisienne