Archive pour mars, 2008

Atelier Permanent d’Initiation à l’Esprit d’Entreprise

Atelier Permanent d'Initiation à l'Esprit d'Entreprise dans Pol-UPVD CreationEntreprise1

Organisé par le SCUIO avec le monde de l’entreprise, cet atelier propose à tout les étudiants porteur d’un projet de création d’activité d’etre accompagné au cours de 2 ans d’un tuteur chef d’entreprise qui lui fera part de ses conseils,de son expérience pour bien s’engager dans la création d’activité. Un atelier ouvert à tout les étudiants quelque soit la filiére suivie.

Vous pouvez télécharger ppt dans Pol-UPVD projetinitcrationactivitapiee2008.ppt c’est un diaporama (nécessite PowerPoint) .

Merci de vous inscrire au prés du SCUIO (batiment à cote de l’Aquarium) d’ici le 4 Avril 2008 pour un premier atelier le 8 Avril 2008.

———————————–Bulletin Inscription à retournerau SCUIO——————————

 

Nom : ………………………………………….. Prénom : ………………………………………

Age : …………..

E-mail :…………………………………………………………TEL ……………………………………………………………….

Cursus en cours :………………………………………………………………………………………………………………….

Quel est le secteur qui vous intéresserait pour un stage en entreprise ?

Avez-vous déjà pensé à créer votre activité ?

Si oui, dans quel domaine, votre idée ?


Vous avez des questions, formulez-les !

-

-

-

-

A déposer au SCUIO bât.B au plus tard le 4 avril 2008 (scuio@univ-perp.fr)

Pour participer à la réunion de travail le 8 avril avec les entreprises et débuter le parcours

« de votre idée d’activité professionnelle à sa réalisation ».

Résultats des élections étudiantes

Résultats des élections étudiantes dans Pol-Actualite et Politique. Urne-27-03-08

Hier, vous avez été environ 10% des étudiants inscrits sur le site de Perpignan a avoir voté pour élire vos représentants étudiants aux conseils centraux ( Conseil Administration et Conseil Etudiant de la Vie Universitaire).

 

C’est mieux qu’en 2006 où 6% seulement ce sont exprimés, toutefois entre 710 et 730 votants ce sont exprimés sur les différents conseils. En nombre cela représente le même nombre lors des votes contre le blocage de la fac, ce qui permet de penser que ce sont seuls les étudiants actifs qui se sont manifestés comme à l’accoutumée.

 

Voici donc les résultats

 

Conseil Administration :

 

Pour une université démocratique (asyndicale): 2 siéges

 

Les Verts( S.E antenne de Marrakech) : 1 siége

 

Les Indépendants (S.E antenne de Marrakech): 0 siége

 

UNEF ( gauche) : 1 siége

 

Unis pour l’avenir de l’université ( alliance droite uni-poletudiant) : 1 siége

 

Conseil Étudiants et de la Vie Universitaire :

Pour une université démocratique (asyndicale): 4 siéges

Les Verts(S.E antenne de Marrakech) : 2 siéges

Les Indépendants (S.E antenne de Marrakech): 1 siége

UNEF ( gauche) : 3 siéges

Unis pour l’avenir de l’université ( alliance droite uni-POLETUDIANT) : 2 siéges

Pour nos idées, notre mouvement siégeront :

Au CA: François LIETTA (suppléante: Allisson THOMAS)

Au CEVU: Maxime MARTINNAGI (suppléant: Louis Pierre CASES) et Stéphanie LAGRANGE (suppléant: Muriel ACAJOU)

Merci à vous de nous avoir choisi pour vous représenter. De nouveaux moyens d’actions s’ouvrent désormais à nous pour accompagner les réformes qui construisent l’université de demain.


 

UNEF Amiens: encore plus fort qu’à Perpignan

Il y a quelques jours, on révélait les méthodes de recrutement de candidats pour les listes CA, CEVU de l’UNEF à Perpignan. On nous a dit que c’était un cas isolé, il n’en fallait pas plus pour que nous soyons un peu plus curieux…

Comme nous sommes tournés vers l’avenir, nous avons voulu savoir si d’autres problémes de fraudes avait lieu en France pour les élections C.A, CEVU, CROUS en 2008. Et on a trouvé, à Amiens où l’UNEF fait encore plus fort qu’à Perpignan… en matiére de fraude l’UNEF ne semble pas manquer d’idée…. Allez on vous laisse lire

 

UNEF Amiens: encore plus fort qu'à Perpignan dans Pol-Actualite et Politique. 2193863_dd0f7b1fd8_s

 

« Les 31 Mars et 1er avril prochains auront lieu les élections universitaires visant à renouveler les représentants des étudiants aux conseils centraux de l’Université de Picardie Jules Verne (U.P.J.V.) et au conseil d’administration du CROUS d’Amiens-Picardie.

Notre mouvement(ndlr: UNI Amiens) y présentera, comme à son habitude des étudiants sur les listes : « uni, pour des réformes au service des étudiants », malgré notre regret du manque de morale quant à l’organisation de ces élections, notamment par l’absence de liste électorale au CROUS, ce qui favorise naturellement la fraude au moment du vote.

Mais à l’heure où l’on s’inquiète du respect des principes démocratiques dans des pays comme la Russie ou la Chine avec la récente élection de Hu Jintao, on assiste à un flagrant délit de fraude électorale au CROUS et à un déni de démocratie pour l’UPJV.

En effet, Mardi 18 Mars, en commission électorale au CROUS, on apprend que la tête de liste UNEF (syndicat étudiant de gauche) n’est pas inscrite dans l’académie, et que sa candidature est constituée d’une fausse carte d’étudiante. Ce qui pose évidemment un problème puisque conformément au décret du 5 mars 1987, sont électeurs et éligibles les étudiants « régulièrement » inscrits dans un établissement de l’académie.

Pourtant ce « détail » n’est pas suffisant aux yeux du Directeur du CROUS d’Amiens, M. Renaud POIX, pour prononcer l’invalidité de la liste UNEF, malgré la réception d’un fax des services de l’université qui confirme que l’étudiante tête de liste n’est pas inscrite à l’UPJV comme l’indique la photocopie de sa carte d’étudiante.

L’UPJV qui appellera également ses étudiants aux urnes, mais pas que, puisque l’on apprend que le Président de l’Université, M. Georges FAURE, appelle un à un les directeurs d’établissement, notamment des IUT et de l’INSSET, pour leur donner comme mission de constituer des listes d’étudiants qui lui seront favorables dans les conseils. Puisque depuis son hilarante gestion de la crise LRU, M. FAURE a perdu tout soutien de la part des élus étudiants de toute sensibilité que ce soit.

L’UNI Amiens
réclame l’invalidation de la liste UNEF par le recteur de l’académie, et demande un dépôt de plainte de la part du CROUS contre l’étudiante pour production et usage de faux document administratif.

L’UNI Amiens en appel à la responsabilité du M. FAURE, qui outrepasse ses pouvoirs en bafouant la démocratie étudiante. Et sollicite l’intervention du recteur pour faire la lumière sur ces listes montées par l’administration, en convoquant leurs étudiants candidats. »

L’UNI lycée communique sur la gréve du 18 Mars

 L'UNI lycée communique sur la gréve du 18 Mars dans Pol-Actualite et Politique. Uni_lyc%C3%A9e

Mardi 18 mars, certains enseignants des collèges et des lycées feront grève en raison d’une diminution de la dotation horaire globale (DHG).

 Alors que depuis 1994,  l’enseignement secondaire a perdu plus de 250 000 élèves, l’UNI-Lycée Perpignan regrette que certains syndicats d’enseignants et lycéens fassent semblant de ne pas avoir  perçu cette évolution  pour continuer à revendiquer toujours plus de moyens.

 Pour les lycéens, le débat ne se pose plus en terme de moyens mais plutôt en terme de qualité de diplômes et d’enseignement. Diverses enquêtes de l’OCDE ont montré qu’il n’y a pas, forcément, de lien entre augmentation de moyens et excellence de la formation, surtout en France.

 L’UNI-Lycée Perpignan se fait le porte-parole de tous les lycéens inquiets pour leur avenir et qui préparent les épreuves du baccalauréat, de BEP ou de concours.

 Vu les blocages au premier semestre, l’annulation des bacs blancs en début d’année, l’UNI-Lycée Perpignan demande aux professeurs de faire preuve de responsabilité en évitant de pénaliser  les élèves de terminales, BTS et classes prépa par une nouvelle grève.

 L’UNI-Lycée appelle  les représentants syndicaux à plus de pragmatisme et moins d’idéologie pour faire en sorte qu’un enseignement de qualité puisse être délivré avec les moyens dégagés par la Dotation horaire globale.

Le prof ne plaidera pas coupable

Le professeur qui avait giflé un collégien, le 28 janvier à Berlaimont (Nord), souhaite une audience publique et refuse la procédure de plaider-coupable prévue initialement le 27 mars, a-t-on appris vendredi auprès de son avocat.

Le professeur de technologie tiendra une conférence de presse mardi matin dans le bureau de son avocat à Avesnes-sur-Helpe (Nord) pour expliquer les raisons de ce refus, a indiqué à l’AFP Philippe Roffiaen.

La procédure du plaider-coupable suppose l’accord des deux parties et se déroule uniquement en présence du prévenu et de son avocat.

L’avocat a précisé à l’AFP qu’il transmettrait le même jour l’information au procureur afin qu’il puisse convoquer le tribunal correctionnel d’Avesnes-sur-Helpe à une date ultérieure pour juger son client, sans doute pas avant deux ou trois mois.

Le professeur de 49 ans, qui avait passé 24 heures en garde à vue pour cette affaire, doit comparaître pour « violence aggravée sur mineur ». Il avait reconnu avoir giflé un élève de 6ème après qu’il l’eut traité de « connard ». A l’origine de l’échange, le professeur s’était agacé du désordre sur une table.

123456

contrer la droite |
mauritanie20 |
Vers la 6eme république ! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Vivre la République du Progrès
| l'avenir vue par un militan...
| LCR Section Calaisienne