Archive pour 7 février, 2008

Affaire de la gifle, soutien à l’enseignant poursuivi

Affaire de la gifle, soutien à l'enseignant poursuivi dans Pol-Actualite et Politique. media3679144

Après le ministre de l’Éducation nationale Xavier Darcos, François Fillon vole lui aussi au secours des enseignants. Le Premier ministre a exprimé hier son soutien au professeur qui, le 28 janvier, avait giflé un élève de 6e parce qu’il s’était fait traiter de « connard ».
« Ce n’est jamais une bonne solution de gifler un élève, mais en même temps je soutiens les enseignants qui ont besoin d’un peu de discipline et d’un peu de respect pour faire fonctionner les classes » a déclaré le Premier ministre sur RMC Info et BFM TV. Une pétition a également été lancée par les syndicats enseignants pour soutenir le professeur.


Puisque le père de l’enfant, un gendarme, avait porté plainte, le prof avait passé 24 heures en garde à vue, comme un criminel ordinaire. Ce professeur de 49 ans d’un lycée technique de Berlaimont, dans le nord de la France, passera fin mars devant le juge pour « violence aggravée sur mineur ». En attendant, il a été suspendu par son rectorat.
Alors tous les profs à la main un peu lourde vont-ils eux aussi passer des heures en garde à vue pour avoir tapé un élève insupportable et irrespectueux ? Sans vouloir commenter une décision de justice, François Fillon se dit choqué par la garde à vue du professeur incriminé. Il a toutefois ajouté que la sanction prise contre l’élève -trois jours d’exclusion, méritait d’après lui,  »une sanction plus sérieuse« 

.Prof : éducateur ou enseignant ?
Au-delà des faits, l’affaire relance le débat sur le rôle des profs à l’école. Car, représentants l’ordre moral, ils doivent montrer l’exemple. Même s’ils se voient parfois obligés de faire la police pour éduquer leurs élèves afin de parvenir à enseigner, quelle que soit la situation conflictuelle, frapper un élève restera toujours synonyme d’échec éducatif. De là à le transformer en affaire d’état…
A Berlaimont où se situe le lycée des deux protagonistes de l’affaire, un rassemblement de soutien au professeur s’est tenu hier après-midi. Choqués, de nombreux enseignants ont exprimé le sentiment de mal-être de leur profession, souvent victimes de clichés. Prochain épisode le 27 mars avec la comparution du prof de techno devant le tribunal correctionnel.

15 aprés leurs ouvertures, les universités des villes « nouvelles » sont auditées

15 aprés leurs ouvertures, les universités des villes

La Cour des Comptes relève dans son rapport annuel que les quatre universités créées au début des années 1990 dans les villes nouvelles en région parisienne avaient « su répondre aux objectifs » de massification de la population étudiante et d’insertion professionnelle.

Les universités de Cergy, Marne-la-Vallée, Versailles-Saint-Quentin et Evry ont été créées en 1991 pour répondre aux besoins de désengorger les universités parisiennes débordées par les dizaines de milliers d’étudiants de plus qui s’inscrivaient chaque année.

Elles ont « très tôt élaboré et poursuivi une stratégie caractérisée par le double objectif de s’insérer dans leur environnement socio-professionnel territorial et d’offrir aux étudiants de réelles capacités d’insertion professionnelle grâce au niveau de leur préparation », estime-t-elle.

La Cour a cependant regretté que ces universités n’aient « pas bénéficié d’un soutien adapté » de l’Etat, ce qui explique des « tensions structurelles » sur la situation financière comme sur l’enseignement et la gestion des ressources humaines.

Dans ce cadre, la Cour formule plusieurs recommandations, comme celle d’un « soutien spécifique » accordé par l’Etat aux quatre établissements, qui devront par ailleurs adopter des « instruments de pilotage efficaces », comme des « tableaux prévisionnels de financement des constructions et des programmes de maintenance » et instaurer « un contrôle de gestion performant ».

Elle préconise également, comme le prévoient les textes, que ces universités mettent en place des « indicateurs de réussite aux examens et aux diplômes, ainsi que d’insertion professionnelle » afin de participer à la « publication de statistiques nationales de fiables et comparables », en principe obligatoire mais peu effective aujourd’hui.

p dans Pol-Actualite et Politique.
p

contrer la droite |
mauritanie20 |
Vers la 6eme république ! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Vivre la République du Progrès
| l'avenir vue par un militan...
| LCR Section Calaisienne