Archive pour septembre, 2007

Orléans: liberté sous contrôle judiciaire requise contre le lycéen agresseur

Orléans: liberté sous contrôle judiciaire requise contre le lycéen agresseur dans Pol-Actualite et Politique. justice 

Le Parquet a requis samedi la liberté sous contrôle judiciaire à l’encontre du lycéen de 16 ans arrêté après avoir grièvement blessé à coup de couteau un de ses camarades vendredi à Orléans et une information judiciaire a été ouverte, a-t-on appris samedi auprès du représentant du ministère public.

« Il sera libre si mes réquisitions sont suivies » par le juge des libertés, a indiqué la procureure d’Orléans Isabelle Toulemonde.

Une information judiciaire a été ouverte pour « violence volontaire ayant entraîné une ITT (incapacité totale de travail) de plus de 8 jours », en l’occurrence 12 jours.

Le lycéen, placé en garde à vue vendredi matin, était encore devant le juge d’instruction samedi en milieu d’après-midi. Le juge des libertés devrait prendre sa décision dans l’après-midi.

La magistrate a retenu deux circonstances aggravantes: la préméditation et le fait que l’agression ait eu lieu dans un établissement scolaire.

Pour le parquet, l’adolescent, qui était l’objet de fréquentes railleries au sein de sa classe, ne doit pas entrer en contact avec la victime ni se rendre aux abords de leur lycée, où a eu lieu l’agression. Il devrait « se soumettre à tout examen, traitement ou soin en vue d’un suivi psychologique ».

La victime, âgée de 15 ans, se trouvait samedi toujours à l’hôpital d’Orléans dans un état stable qui n’inspirait pas d’inquiétude, selon la police.

A la suite d’un différend pour un « motif bénin », selon la police, le lycéen a porté un coup de couteau à son camarade lors de la récréation de 10H00, dans la cour du lycée privé technique et professionnel Sainte-Croix-Saint-Euverte, réputé calme. L’établissement compte 1.000 élèves du BEP au BTS.

p dans Pol-Actualite et Politique.
p

71% de personnes favorables à la suppression des cours le samedi en primaire (sondage commandé par le ministère)

71% de personnes favorables à la suppression des cours le samedi en primaire (sondage commandé par le ministère) dans Pol-Actualite et Politique. 357542

71% de personnes sont favorables à la suppression des cours le samedi matin en primaire, une mesure controversée, annoncée la semaine dernière par le ministre Xavier Darcos, selon un sondage CSA commandé par le ministère de l’Education nationale et transmis dimanche à l’AFP.

71% des personnes interrogées et 77% des parents d’élèves ont répondu qu’ils étaient favorables à la mesure contre 21% opposés pour les deux catégories, indique cette enquête. Les hommes y sont moins favorables que les femmes (63% contre 77%).

Concernant la réorganisation de l’emploi du temps, 84% des personnes interrogées se déclarent favorables à ce que les enseignants utilisent le temps libéré le samedi matin pour apporter un soutien en semaine aux élèves en difficulté scolaire.

65% sont favorables au fait de déplacer les cours du samedi matin au mercredi matin et 61% sont pour l’idée d’organiser les cours sur quatre jours par semaine, tout en réduisant la durée des vacances scolaires d’été.

Le sondage a été effectué par téléphone les 26 et 27 septembre sur un échantillon de 1.203 personnes (incluant un suréchantillon de 202 parents d’enfants scolarisés), d’après la méthode des quotas.

A l’école primaire, dès la rentrée 2008, il n’y aura plus classe le samedi matin: les écoliers ne travailleront plus que quatre jours par semaine, avec deux heures de cours en moins, à la rentrée 2008, a annoncé le ministre de l’Education jeudi.

Enseignants, parents, associations ont vivement critiqué un manque de concertation avant ces décisions.

M. Darcos avait ajouté le même jour qu’il espérait « ensuite que, très vite », il serait possible d’ »étendre le dispositif au collège », tout en précisant que rien n’était « décidé » en la matière. Le Journal du Dimanche écrit dimanche que le ministre souhaite prendre cette mesure dès 2009 au collège, en transférant les cours au mercredi.

p dans Pol-Actualite et Politique.
p

La réelle situation économique en France.

La réelle situation économique en France. dans Pol-Actualite et Politique. France
Un peu d’Histoire:
Depuis la fin du 19ème siècle le rôle de l’État n’a cessé d’augmenter. Il est devenu interventionniste dans deux domaines:

♦D’abord dans le domaine économique, l’Etat devient investisseur, par exemple avec la politique des grands travaux. Il devient chef d’entreprise de part la nationalisation des entreprises et influence les cours de la monnaie en achetant sa propre monnaie.

♦Il intervient aussi dans le domaine social en mettant en place des politiques de redistribution qui octroient l’indemnisation, l’allocation et la subvention. L’augmentation des dépenses publiques entraîne l’augmentation des recettes et l’État français a deux modes de financement: ♦Le recours à l’emprunt auprès des banques, des particuliers ou d’autres États.
Le recours à l’impôt d’où l’augmentation du nombre d’impôts en France et surtout l’augmentation des taux d’imposition.

Malgré cela l’État français est en déficit permanent. Il est de 40 milliards d’euros par an. Le déficit cumulé est supérieur à 1000 milliards d’euros. De plus la pression fiscale est la plus forte d’Europe, en effet le poids des impôts et des taxes sur les contribuables est estimé entre 45 et 55 %.

Alors quelles sont les solutions? De nombreuses personnes prônent la théorie de Keynes qui d’ailleurs a confirmé le fait que sa théorie ne peut marcher que dans un Etat en autarcie avec une économie fermée. Une théorie qui prône l’augmentation du déficit par la relance de la consommation mais cette théorie n’a jamais marché de part la mondialisation pourtant la France la pratique depuis 50 ans ! La solution la plus logique c’est en effet de diminuer les dépenses publiques pourtant en France cette solution est impossible car elle se heurte aux droits acquis, dès le lendemain des reformes la moitié de la population est dans la rue. Nous vivons de ce fait non seulement dans un pays d’assistés sociaux mais aussi de râleurs incapables de comprendre que la croissance en France est une des plus faible d’Europe.

Examinons maintenant la nouveauté, la rupture prônée par notre Président:

♦La France travaille sur un retour à la croissance

♦Elle baisse la fiscalité pour inciter la consommation

♦Elle diminue les dépenses publiques afin de baisser le déficit

On espère juste que ce nouveau procédé pourrait être à la base d’un renouveau économique dans notre cher pays.

Le nouveau site de l’Elysée.

Le nouveau site de l'Elysée. dans Pol-Actualite et Politique. medium_photo_officielle_de_nicolas_sarkozy_prise_le_21_mai_2007

François de la Brosse et son équipe viennent de mettre en ligne le tout nouveau site de l’Elysée. Pour tous les nostalgiques de la campagne ils pourront à travers ce site se remémorer les bons souvenirs de sarkozy.fr . Ce site qui a connu un fort succès lors de la campagne et qui inspire aujourd’hui tous les candidats à la présidentielle américaine a largement inspiré le nouveau site officiel de l’Elysée. Le nouveau site elysee.fr se veut moins institutionnel que l’ancien, plus dynamique, plus moderne, à l’image du nouveau Président de la République. Vous retrouverez comme sur sarkozy.fr des vidéos, des podcasts, des chaînes et une PR’TV qui vous permettra au jour le jour de suivre l’actualité du Président de manière vivante et animée.

La justice rejette la demande d’annulation du concours de médecine de Lille

La justice rejette la demande d'annulation du concours de médecine de Lille dans Pol-Actualite et Politique. accueil

Le tribunal administratif de Lille a rejeté jeudi la demande d’annulation du concours d’accès à la deuxième année de médecine déposée par onze étudiants qui s’estimaient lésés après avoir dû repasser une épreuve contestée.

Les magistrats ont suivi l’avis exprimé mardi par le commissaire du gouvernement, magistrat indépendant chargé de dire le droit.

Ils ont estimé que l’utilisation par des élèves, lors de certaines épreuves, de calculatrices, alors qu’elles étaient interdites ou leur modèle non autorisé, n’avait « pas entraîné de rupture d’égalité entre les étudiants ».

Onze élèves – déclassés après la réorganisation de l’épreuve de biostatistiques à la suite d’une première contestation – demandaient l’annulation de l’intégralité du concours, dénonçant une « injustice ».

A la suite de la nouvelle épreuve, ils n’avaient plus accès à leur choix initial, médecine ou chirurgie dentaire.

A l’initiative du jury, l’épreuve avait été repassée par les quelque 2.400 élèves de première année car une étudiante – qui s’était vu retirer une quinzaine de minutes sa calculatrice jugée dans un premier temps non conforme – avait menacé de déposer un recours.

« J’ai le sentiment qu’une année de travail s’est jouée sur une épreuve de statistiques à 20 points, la plus petite », a déploré auprès de l’AFP l’une des plaignantes, Laura Kacet, qui ne fera toutefois pas appel.

« C’est difficile à encaisser. On m’a volé mon année », a-t-elle ajouté, critiquant la faculté « qui a préféré refaire l’épreuve sans tenir compte des étudiants » et le refus du ministère de l’Enseignement supérieur d’augmenter le numerus clausus pour réintégrer dans leur choix les déclassés.

Tout en soulignant la situation « difficile » de ces derniers, le doyen de la faculté de médecine Jean-Paul Francke a exprimé son « soulagement », après le « psychodrame » suscité par ce recours.

La menace d’annulation avait généré une vive inquiétude chez certains des 525 étudiants reçus, entraînant la mise en place d’une cellule d’aide psychologique.

L’entourage de la ministre de l’Enseignement supérieur Valérie Pécresse s’est dit « satisfait de la décision du tribunal, mais conscient des dysfonctionnements à l’origine de ce recours » et de « la détresse des onze étudiants ».

« La ministre compte (en) tirer toutes les conclusions (..) pour éviter qu’une telle situation ne se reproduise ».

Mme Pécresse « réunira l’ensemble des doyens des UFR de médecine et des présidents de leurs universités au ministère le 1er octobre pour évoquer toutes les questions relatives au bon déroulement de la

12345...13

contrer la droite |
mauritanie20 |
Vers la 6eme république ! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Vivre la République du Progrès
| l'avenir vue par un militan...
| LCR Section Calaisienne